accueil

Nostalgie

De 1996, Je garde en souvenir une incroyable image. Chemisier entrouvert, installée dans un improbable rocking chair, Tori Amos allaite...un porcelet. L'album Boys for Pele vient de sortir, j'ai 21 ans et ma principale préoccupation est d'approcher les 22 secondes au 200m.

Etudiant en informatique à l'Université de Bourgogne, je découvre internet sur des stations Unix HP. En 1996, internet est une aventure, inconnue du grand public. On y utilise Altavista ou Lycos pour chercher des sites, Google n'existe pas. On navigue sous Mosaïc ou Netscape. Le language HTML version 3 vient de sortir, et on peut enfin afficher des tableaux dans les pages web. Il n'y a pas de Facebook, ni de Youtube, d'Instagram ou de Twitter. la blogosphère n'existe pas, et si Amazon.com a commencé sa carrière americaine, personne ne croit encore à l'avenir du e-commerce.

En 1996, le web c'est surtout des pages personnelles d'étudiants en informatique, qui expliquent comment programmer en HTML, et ainsi génerer de magnifiques tableaux sur Netscape. Le chic du chic, c'est d'utiliser des GIF animés sur sa page, et d'abuser de la balise 'blink' pour en faire clignoter le texte. Les plus audacieux parlent de leur livre préféré, ou explorent les secrets du macramé.

1996, je réalise mon premier site web. Je ne me souviens plus vraiment du nom, mais le concept était vraiment chouette: à grand renfort de gifs animés et de tableaux, j'expliquais HTML 3.1 et parlais de mes livres préférés - il faut dire que je ne connaissais rien au macramé. Trois semaines d'une folle aventure sur les serveurs universitaires, ma première adresse e-mail, de la sueur, du sang et des larmes...

...Et puis le printemps est arrivé. J'ai ressorti mes pointes et mon sac dima. Je suis allé au stade. l'athlétisme a repris ses droits; mon site web avait vécu.